Accueil Thèses de médecine générale Evaluation des connaissances et des craintes des jeunes filles à propos de la contraception pour l’amélioration de l’information et de la prescription en Médecine Générale.

Publié le : 25 avril 2012
Imprimer cet article

Evaluation des connaissances et des craintes des jeunes filles à propos de la contraception pour l’amélioration de l’information et de la prescription en Médecine Générale.
Thèse de Carine LE DENMAT, présentée et soutenue publiquement le 11 octobre 2011.

Malgré un taux de diffusion de la contraception parmi les plus élevés au monde, le nombre de grossesses indésirées en France représente encore 1/3 de l’ensemble des grossesses.

72% des interruptions volontaires de grossesse surviennent malgré l’utilisation d’une contraception théoriquement efficace. De plus, les adolescentes sont plus nombreuses que les adultes à n’utiliser aucune contraception malgré des efforts d’information et de facilité d’accès à la contraception, notamment à la pilule d’urgence.

Une étude rétrospective chez 152 jeunes filles de 14 à 20 ans a permis d’évaluer leurs craintes et leurs connaissances à propos de la contraception et surtout de la pilule qui reste la plus utilisée chez les jeunes.

Cette étude a également permis de connaître les rapports entretenus avec les médecins généralistes sur ce sujet et ce que les jeunes filles retenaient de leur première prescription.

Au final, quel que soit le médecin prescripteur,
-  les connaissances sur la pilule sont insuffisantes pour permettre une protection maximale contre les grossesses indésirées.
-  De plus, les rapports à risque de grossesse sont sous-estimés.
-  Enfin, la crainte du manque de confidentialité et du non respect du secret professionnel vis-à-vis des parents
-  ainsi que la pudeur des jeunes filles

sont les principaux obstacles à une information et une consultation efficace en médecine générale.

Le rôle du médecin généraliste est :
-  d’instaurer une relation de confiance avec la jeune fille
-  et d’aborder le sujet de la contraception de manière beaucoup plus systématique avec ses patientes.

Des notions de physiologie ainsi que des informations claires et précises sur l’ensemble des moyens de contraception et notamment sur la pilule et ses oublis sont indispensables à chaque prescription. Elles ont été résumées dans un guide d’aide à la prescription de la pilule destiné aux médecins généralistes.


Documents joints à l'article

Totalité de la thèse de C. Le Denmat

Cliquez ici pour réagir à cet article