CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > TRANSMISSION MATERNO-FŒTALE DU CHIKUNGUNYA : EXPERIENCE DE (...)

TRANSMISSION MATERNO-FŒTALE DU CHIKUNGUNYA : EXPERIENCE DE L’EPIDEMIE REUNIONNAISE DE 2005-2006 DANS LE SUD DE LA REUNION.

Thèse de Cécile DUVANT soutenue publiquement le 29 juin 2007.

vendredi 18 avril 2008

L’Ile de la Réunion a été touchée entre mars 2005 et fin décembre 2006 par une épidémie de Chikungunya qui a surpris par son émergence inattendue, son intensité et la survenue de formes graves voire mortelles. Une telle virulence a étonné la communauté scientifique.

C’est la première fois que l’on s’intéresse aux conséquences d’une contamination par le Chikungunya au cours de la grossesse et notamment aux risques de transmission materno-fœtale. Cette transmission par le virus Chikungunya au cours de la grossesse n’a jamais fait l’objet, à notre connaissance, de publication contrairement à d’autres arboviroses.

Le virus Chikungunya, transmis par des moustiques du genre Aedes, sévit uniquement en zone tropicale bien que son vecteur soit également retrouvé ailleurs. Il est à l’origine d’épidémies en Afrique et en Asie depuis sa description dans la province du Tanganyika en Tanzanie en 1952. L’infection par ce virus se manifeste par une fièvre élevée, des arthralgies intenses et une éruption cutanée. Cette maladie peu fréquente est peu rapportée dans la littérature.

Après une présentation rapide, géographique, climatique et démographique de l’Ile de la Réunion, nous rappellerons les grandes étapes de l’épidémie et ferons le point sur les connaissances actuelles du Chikungunya. Puis nous passerons à l’étude de la transmission materno-fœtale du Chikungunya, étude concernant l’issue des grossesses survenue au Groupe Hospitalier Sud Réunion entre le 1er juin 2005 et le 31 août 2006. Les objectifs et la méthode utilisée seront définis avant de donner les résultats en particulier les conséquences de la contamination par le Chikungunya au cours de la grossesse ainsi que le risque de la transmission materno-fœtale. Enfin nous discuterons ces résultats dans la dernière partie de cette recherche.

Portfolio

Cécile DUVANT

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0