CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > LES REPRÉSENTATIONS DE LA MÉTHADONE ET DE LA BUPRÉNORPHINE HAUT DOSAGE CHEZ (...)

LES REPRÉSENTATIONS DE LA MÉTHADONE ET DE LA BUPRÉNORPHINE HAUT DOSAGE CHEZ LES PATIENTS TOXICOMANES : Du médicament à la relation thérapeutique

Thèse de Bénédicte GAUDILLIÈRE présentée et soutenue publiquement le mardi 25 septembre 2007

vendredi 18 avril 2008

Les traitements de substitution de la dépendance en opiacés (TSO), méthadone et buprénorphine haut dosage (BHD), sont un élément important de la prise en charge des patients toxicomanes.

La littérature clinique, pharmacologique et épidémiologique rapporte l’efficacité de ces traitements. En France, plus de 100 000 personnes ont expérimenté ces produits, parfois en dehors de tout cadre thérapeutique. Les TSO étant des traitements qui s’inscrivent sur le long terme, une alliance thérapeutique solide est à construire. Il est dès lors nécessaire de connaître les représentations des patients pour ces médicaments. Dans cet objectif, ce travail utilise une méthode issue de l’anthropologie médicale reprenant la notion de modèle explicatif (Kleinman). Soixante-sept patients présentant une dépendance actuelle à des drogues selon le DSM-IV, et ayant pris au moins une fois au cours de leur vie soit de la méthadone, soit de la BHD, ont été évalués à l’hôpital Avicenne en Seine-Saint-Denis, par l’Explanatory Model Interview Catalogue (Weiss). Les représentations des patients vis-à-vis de ces médicaments sont hétérogènes à travers les effets ressentis, les itinéraires thérapeutiques, les buts recherchés et les différences perçues entre les traitements. Les usages détournés, en particulier pour la BHD, ont également été explorés. Ces usages influencent les perceptions des patients pour les différents traitements. En conséquence, il est important de s’intéresser à l’expérience des patients et à leurs pratiques avant toute prescription. La négociation entre les modèles explicatifs des soignants et des patients est essentielle pour co-construire la relation thérapeutique.

REPRESENTATIONS OF METHADONE HIGH DODAGE BUPRENORPHINE AMONG DRUG-ADDICTED PATIENTS : From medication to therapic relationship

Substitution treatments for opiate dependence (TSOs), as well as methadone and high dosage buprenorphine treatments constitute an important element of the care of drug-addicted patients. The clinical, pharmacological and epidemiological literature on this subject addresses the efficiency of the latter treatments. In France, more than 100,000 people have experimented with these products, sometimes outside any therapeutic setting. TSOs being treatments that are undertaken in the long term, a strong therapeutic relationship is to be established. It is therefore necessary that one be familiar with patient representations of these medications. To this end, this work uses a method that emerged from medical anthropology, applying the notion of the explanatory model (Kleinman). Sixty-seven patients presenting a formal drug dependence according to DSM-IV, each having taken either methadone or BHD at least once during the course of his/her lifetime, were evaluated at the Avicenne Hospital in Seine-Saint-Denis, using the Explanatory Model Interview Catalogue (Weiss). Patient representations of these medications are heterogeneous with respect to experienced effects, therapeutic timelines, sought after goals, and perceived differences among treatments. The multiple misuses of BHD in particular were also explored. These practices influence the patients’ perceptions for the various treatments. Consequently, it is important to take interest in the experience of patients and their practices before every prescription. The negotiation between the explanatory models of caregivers and those of patients is essential for the co-construction of the therapeutic rapport.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0