CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > Sous traitement médicamenteux et sous prescription chez la personne âgée : (...)

Sous traitement médicamenteux et sous prescription chez la personne âgée : étude rétrospective sur une population de 201 patients hospitalisés en court séjour gériatrique en 2005.

Thèse de Mélanie SEBBAGH présentée et soutenue publiquement le 2 mai 2007.

vendredi 18 avril 2008

Le sous traitement médicamenteux chez la personne âgée est un phénomène méconnu.

Notre travail est une étude d’observation rétrospective portant sur 201 patients hospitalisés en 2005 en gériatrie aiguë. La présence de sous traitement a été recherchée pour des pathologies déclarées à l’entrée pour lesquelles les recommandations sont précises : arythmie complète par fibrillation auriculaire chronique, accident vasculaire cérébral ischémique, coronaropathie et ostéoporose. Nous avons retrouvé un sous traitement pour chacune d’elles, avec un pourcentage atteignant 70,6% dans le cas de l’ostéoporose. Parmi les facteurs associés au sous traitement, l’absence d‘aide au domicile ou les troubles psychocognitifs étaient retrouvés quelque soit la pathologie. Le sous traitement est lié à la fois à l’imprécision du diagnostic et à la sous prescription. Il constitue une perte de chance pour le patient âgé en termes de morbidité et de mortalité. Sa recherche devrait être systématique au même titre que celle de l’excès de traitement ou de prescriptions de médicaments inappropriés.

Underuse of medication and underprescribing in the elderly : retrospective and observational study of 201 patients hospitalised at Bretonneau geriatric Hospital in 2005.

Underuse of medication in the elderly is a little-known phenomenon. Our work is a retrospective and observational study of 201 patients admitted in 2005 in a geriatric unit at Bretonneau Hospital (France). Underuse was investigated in cases involving declared pathologies for which precise guidelines exist : atrial fibrillation, stroke, coronary heart disease and osteoporosis. We found underuse for each of them, and the percentage was particularly high for osteoporosis with 70, 6%. Among many factors associated to underuse, lack of help at home, cognitive impairment and depression were found for every selected pathology. Underuse of medication is both associated to unclear diagnoses and to underprescribing. It contributes to the frailty of our vulnerable older patients. It should be investigated as thoroughly as overuse of medication or misuse in the daily practice of physicians.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0