CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > Contraception orale et risque de cancerdu sein.

Contraception orale et risque de cancerdu sein.

Thèse de Isabelle SCHOEPF, présentée et soutenue publiquement le 07/05/2010

mardi 19 avril 2011

Dans la plupart des pays industrialisés, le cancer du sein occupe le premier rang des cancers féminins en terme d’incidence et de mortalité par cancer. L’évolution des pilules dans leurs compositions, dosages et usages impose d’évaluer à nouveau leur éventuelle influence sur le risque de cancer du sein.

Nous avons recherché s’il existait une association entre l’utilisation de la contraception orale et le risque de cancer du sein en effectuant une revue systématique de la littérature.

La qualité méthodologique des études de cohortes et cas-témoins sélectionnées a été évaluée. Leur hétérogénéité nous a conduit à opter pour une analyse qualitative de leurs résultats.

La plupart des études ont retrouvé une association entre l’élévation du risque de cancer du sein et l’usage de la contraception orale, en particulier pour un usage en cours ou récent.
- Le risque semblait disparaître après vingt ans d’arrêt de la pilule.
- Il était augmenté chez les utilisatrices de moins de 35 ans et persistait une fois le caractère récent de l’utilisation pris en compte.
- Il semblait être associé à la prise de pilules fortement dosées en estrogène.

La causalité de l’association entre le risque de cancer du sein et la contraception orale dans notre étude ne peut être affirmée en raison des biais et facteurs de confusion inhérents aux études observationnelles. Ce travail peut cependant servir de base à la réalisation d’une méta-analyse sur données individuelles, autre moyen de gérer l’hétérogénéité des études.

Vis-à-vis de nos patientes, il est essentiel de replacer le risque de cancer du sein lié à la contraception orale dans la perspective du risque absolu et de la balance bénéfices risques.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0