CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > Analyse des critères permettant à un médecin généraliste d’utiliser (...)

Analyse des critères permettant à un médecin généraliste d’utiliser les conclusions d’une échographie

Thèse de Romain BEDDOK, Soutenue et présentée publiquement le 17 février 2010.

mardi 19 avril 2011

Les nodules thyroïdiens sont très fréquemment rencontrés en médecine générale d’autant que leur incidence a augmenté ces dernières années du fait de l’essor de certaines techniques d’imagerie dont l’échographie, la mieux adaptée pour l’étude de la thyroïde.

Ces nodules sont le plus souvent, bénins.

Le médecin généraliste est confronté dans sa pratique à des résultats d’échographie dont il ne peut utiliser que le compte-rendu, parfois incomplets.

Il existe des critères de qualité de rédaction de compte-rendu, plus ou moins bien appliqués par les échographistes et plus ou moins bien connus des prescripteurs.

Une étude qualitative réalisée à partir d’entretiens auprès de médecins généralistes, montre qu’ils connaissent les critères de rédaction et que la majorité connaît certains critères de malignité mais pas de bénignité.

L’étude montre que les critères subjectifs, l’expérience et la relation de confiance entre un généraliste et son correspondant échographiste priment sur les critères objectifs d’interprétation. L’étude révèle un manque d’assurance et une certaine inquiétude chez certains praticiens quant à la prise en charge des nodules. Il en découle une difficulté à organiser la stratégie de prise en charge : examens et avis spécialisés demandés en excès. Pour autant, du fait de l’histoire naturelle des cancers thyroïdiens, il n’y a pas de perte de chance pour les patients.

Faciliter l’accès, et respecter les critères permettrait de répondre aux besoins des médecins généralistes.

ABSTRACT

Thyroid nodules are often seen in family practice. Moreover, their presence have increased during the last past years due to the development of new imagery techniques as ultrasonography, the most efficient for the thyroid’s study. In most of cases, nodules are benign. General practitioner can only use ultrasonography reports which are sometimes incomplete. There are quality criterions for report’s writing but they are more or less well applied, and more or less known by prescriptors. A qualitative survey, made by interviewing physicians, shows that they know the quality criterions for writing and most of them know some criterions of malignity but not benignity. The survey reveals that subjective criterions, experience and confident relationships between a general practitioner and a sonographist are more important than objective criterions for the interpretation. The survey also shows that some physicians are not self-confident and are worried about nodules’ treating. That makes more difficult to organize controlling strategy : exams and specialized opinions asked excessively. Nevertheless, due to thyroid cancers’ natural evolution, there is no prejudice for the patients. Making easier the access to these criterions and respecting them would be useful for general practitioners needs.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0