CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > Evaluation de l’application des recommandations de l’HAS de (...)

Evaluation de l’application des recommandations de l’HAS de 2004 sur les « stratégies de choix des méthodes contraceptives chez la femme » par les prescripteurs.

Thèse de Mélanie MACCHI, Soutenue et présentée publiquement le 16 décembre 2010.

mardi 19 avril 2011

Le nombre de grossesses non désirées et donnant lieu à une IVG ne diminue pas en France depuis 30 ans, malgré une large diffusion et médicalisation de la contraception.

Selon le Baromètre santé 2005, la France se caractérise par une des meilleures couvertures contraceptives d’Europe, mais avec un taux d’échecs préoccupants, ce qui reflète l’inadéquation des pratiques contraceptives.

L’élaboration de recommandations de bonne pratique de l’HAS en 2004 sur les « stratégies de choix des méthodes contraceptives » avait pour objectif d’aider les prescripteurs dans leur prise en charge contraceptive.

Cette thèse présente les résultats d’une étude rétrospective menée au centre d’orthogénie de l’hôpital Robert Ballanger auprès de patientes consultant pour une demande d’IVG. Son but était d’évaluer la qualité de l’information fournie par les différents prescripteurs sur la contraception, à partir de l’application des recommandations de l’HAS de 2004.

L’analyse descriptive des données de cette étude a permis de mettre en évidence une part de responsabilité de la carence d’information des prescripteurs par défaut d’application des recommandations, dans les causes d’échecs contraceptifs et donc dans la survenue de grossesses non désirées et l’absence de diminution du recours à l’IVG.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0