CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > Optimisation et restauration de la fertilité : une réponse à (...)

Optimisation et restauration de la fertilité : une réponse à l’hypofertilité des couples par une médecine en partie réalisable au cabinet de médecine générale

Thèse de Géraldine DENIS OURGHANLIAN, présentée et soutenue publiquement le 29 juin 2011.

mercredi 25 avril 2012

La réponse à l’hypofertilité des couples au cabinet de médecine générale est insuffisante à ce jour. Les couples ne peuvent attendre deux ans sans aucune action du médecin de famille.

Nous nous sommes demandé ce qu’il pourrait être fait au cours de cette attente. Nous avons cherché cette réponse en réalisant une revue de la littérature sur le sujet.

Nous constatons que de nombreux progrès ont été faits dans le domaine de l’observation des signes de fertilité. Ces signes permettent aux couples formés d’optimiser leur fertilité. Le médecin peut également optimiser le bilan pour obtenir un diagnostic précis et optimiser les thérapeutiques. Une médecine restauratrice de la fertilité a été développée au cours des trente dernières années avec des traitements médicaux et chirurgicaux permettant de restaurer la fonction de reproduction du couple.

C’est une réponse tout à fait satisfaisante tant sur le plan médical que sur le plan déontologique et anthropologique. Certains traitements doivent être validés scientifiquement. Cette médecine est efficace mais elle n’est pas identique à la médecine de suppléance de la fertilité. Nous avons donné les éléments permettant leur comparaison.

Abstract.

The response to couples subfertility, in a general practice, is insufficient today. Couples cannot wait two years without any action from their family doctor. What can be done during this waiting period ? We searched for an answer by reviewing articles on the subject. We notice that many progresses have been done in the observation of fertility signs. These signs allow instructed couples to optimize their fertility. The physician can also optimize the assessment to obtain a precise diagnosis and optimize the treatments. A restorative reproductive medicine has been developed during the last thirty years with medical and surgical treatments to restore the reproductive function of couples. It is a fairly satisfactory answer from the medical, anthropological and ethical perspectives. The efficiency of some treatments must be scientifically proven. Restorative reproductive medicine is effective but it is not the same as the suppletive medicine of fertility. We provided the elements allowing their comparison.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0