CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > Les obstacles au développement de l’IVG médicamenteuse en cabinet de (...)

Les obstacles au développement de l’IVG médicamenteuse en cabinet de Médecine Générale.

Thèse de Marianne RIGAL, présentée et soutenue publiquement le 25 septembre 2012.

samedi 5 janvier 2013

Contexte :

Depuis 2004, l’IVG médicamenteuse est réalisable en cabinet libéral. En 2009, un avortement sur dix y est pratiqué, par un gynécologue dans 77% des cas. Pourquoi les omnipraticiens s’y investissent-ils peu ?

Méthode :

Vingt-et-un médecins généralistes de l’Oise sont interrogés via des entretiens semi-dirigés.

Résultats :

- 2 médecins sont intéressés par cette pratique,
- 3 hésitent
- seize ne l’envisagent pas.

Les plus motivés semblent être : les femmes, les jeunes installés, ceux exerçant en groupe, les libéraux exclusifs, ceux réalisant entre 15 et 25 actes par jour.

L’expérience en gynécologie, le fait de se former régulièrement et la demande d’IVG émanent de la patientèle n’aurait pas d’impact sur le désir d’en réaliser.

Les médecins ne souhaitant pas faire d’IVG évoquent majoritairement des raisons morales ou éthiques dont une peur de la banalisation de l’acte en cabinet, puis, des problèmes d’ordre organisationnel ainsi que la crainte de complications médicales. Certains expliquent leur inappétence ou le manque d’intérêt pour leurs patientes. Plus rarement, le problème de l’image, la modification de la relation médecin-malade, la sélection involontaire de la patientèle et la faible rentabilité de cette pratique sont discutés.

18 professionnels y trouvent des points positifs : le meilleur vécu des patientes, la prise en charge facilitée et l’apport pour la santé publique en déchargeant l’hôpital.

Conclusion :

La majorité des médecins rencontrés ne désirent pas réaliser d’IVG en cabinet mais ne semblent pas y être opposés. La plupart le pratiquerait si l’accès se compliquait. Des propositions sont faites pour favoriser le développement de cette pratique.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0