CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > Perception des jeunes parents sur les effets sanitaires de l’environnement

Perception des jeunes parents sur les effets sanitaires de l’environnement en périnatalité. Une étude qualitative.

Thèse de Céline AUFFRET, présentée et soutenue publiquement le 25 mars 2013.

jeudi 4 avril 2013

Une exposition gestationnelle à des toxiques environnementaux peut être associée à la naissance d’enfants prématurés, ou ayant un petit poids de naissance ou un retard intra-utérin. L’objectif de notre travail a été d’évaluer la perception des parents concernant les effets sanitaires de l’environnement.

Méthodes :

Une étude qualitative a été menée auprès de jeunes parents par 15 entretiens individuels, en région parisienne. L’analyse des données a été réalisée par deux personnes indépendantes selon une approche inductive et après saturation des données, avec une triangulation des sources et de l’analyse.

Résultats :

Les parents ont reconnu la périnatalité comme une période de vulnérabilité. Plusieurs profils de parents ont été mis en évidence : les « tranquilles », les « craintifs sereins », les « craintifs inquiets » et les « sensibilisés actifs ». Ils ont identifié plusieurs facteurs environnementaux pouvant avoir un effet sur la santé de leur enfant. Les plus cités ont été le tabac, l’alimentation et la pollution de l’air extérieur. D’autres polluants émergeants étaient moins bien perçus (pollution de l’air intérieur, bruit, ondes électromagnétiques, cosmétiques etc). Pour chaque risque identifié, ils mettaient en place des moyens de protections personnels. Leurs principales sources d’information étaient les médias. Les parents souhaitaient être conseillés par leurs médecins par des messages non-alarmistes et non-culpabilisants, et qu’ils puissent répondre à leurs interrogations.

Discussion- conclusion :

Cette étude est complémentaire de travaux récents menés en santé-environnement. Il semble exister un manque d’information dans ce domaine notamment vis-à-vis des polluants émergents. Des campagnes de sensibilisation et de prévention pourraient être mises en place.

SUMMARY

Introduction :

Gestational exposure to environmental toxicants may be associated with premature children’s birth, or a low birth weight children or an intrauterine growth retardation. Our study’s aim was to assess parents’perceptions about the environment’s health effects.

Methods :

A qualitative study was conducted among young parents, through 15 individual interviews in the Paris area. The data analysis was performed by two independent people according to an inductive approach and after data saturation, with a triangulation of sources and analysis. Results : The parents recognized the perinatal period as a period of vulnerability. Several parents’profiles were highlighted : the "quiet ones", the "fearful calm ones", the "fearful anxious ones" and "active awareness ones." They identified several environmental factors which affect their child’s health. The most cited were tobacco, food and outdoor air pollution. Other emerging pollutants were less well received (pollution of indoor air, noise, electromagnetic waves, cosmetics etc.). For each identified risk, they implemented means of personal protection. Their main sources of information were the media. The parents wished to be advised by their physician through non-alarmist and making not feel guilty messages, and they wished them to be able to respond to their questions.

Discussion-Conclusion :

This study complements recent work in environmental health. There seems to be a lack of information in this field, mainly when emerging pollutants are concerned. Prevention and public awareness campaigns could be implemented.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0