CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > Prévalence et caractéristiques associées à l’utilisation de la (...)

Prévalence et caractéristiques associées à l’utilisation de la contraception chez les mineurs : Une étude auprès de 430 lycéens de Seine-et-Marne et de Seine-Saint-Denis suite à la mise en place du Pass’ Santé Contraception en Île de France.

Thèse de Mathilde ROZE, présentée et soutenue publiquement le 12 juin 2013.

vendredi 14 juin 2013

L’accès a la contraception, sans concertation parentale, est un droit pour les mineurs.

Malheureusement, les jeunes sont confrontes a différents obstacles. Afin de faciliter cet Accès, l’ile de France met en place le ≪ Pass’ Sante Contraception ≫ en 2011.

Cette thèse étudie la prévalence et les caractéristiques associées aux rapports sexuels et a l’utilisation de la contraception chez 430 lycéens de Seine-et-Marne et de Seine-Saint- Denis et évalue la connaissance du Pass’ Sante Contraception parmi ces lycéens, des infirmières scolaire et des médecins généralistes d’Île de France.

L’âge médian du premier rapport sexuel semble diminuer puisque d’aprés cette étude il est de 15 ans. Malgré cette précocité, 89,37% des lycéens interrogés avaient utilisé une contraception lors de leur premier rapport sexuel (préservatif dans 85,81% des cas).

La contraception d’urgence n’est pas assez connue, mais elle est facilement utilisée puisque dans cette étude 53,65% des jeunes sexuellement actifs l’ont déjà utilisée.

Il apparait aussi clairement dans cette étude que le Pass’ Santé Contraception est encore méconnu des lycéens et des professionnels de sante. Il serait sans doute nécessaire de sensibiliser les soignants pour le proposer plus largement dans les pharmacies et chez le médecin généraliste par exemple.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0