CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > Prise en charge d’une découverte d’une gammapathie monoclonale (...)

Prise en charge d’une découverte d’une gammapathie monoclonale en ville par le Médecin Généraliste

Thèse d’Ophélie LEFEBVRE, présentée et soutenue publiquement le 28 mai 2013.

mardi 25 juin 2013

Les gammapathies monoclonales de signification indéterminée (MGUS) ont une prévalence d’environ 2% dans la population générale de plus de 50 ans, 3% après 70 ans et 10% après 80 ans.

Le risque moyen de transformation en hémopathie maligne (essentiellement myélome) est d’environ 10% sur la vie entière et de 1% par an pour chaque patient, d’où la nécessité d’une surveillance à vie. Le diagnostic et la surveillance des MGUS pourraient le plus souvent être effectués par les médecins traitants, mais ceux-ci sont souvent peu à l’aise avec la conduite à tenir en cas de découverte de gammapathie monoclonale.

METHODES :

Etablissement d’un arbre décisionnel sur la prise en charge diagnostique d’une gammapathie monoclonale, établi à partir d’une analyse des recommandations hématologiques actuelles. Secondairement, étude contrôlée randomisée de l’impact de la mise à disposition de cet algorithme sur la prise en charge d’une MGUS de bon pronostic dans un échantillon tiré au sort de médecins généralistes installés à Paris, par enquête déclarative au sujet d’un cas clinique factice.

CRITERE DE JUGEMENT PRINCIPAL :

Pourcentage de recours à un avis spécialisé pour l’établissement du diagnostic de MGUS qui aurait pu être évité en utilisant les recommandations.

RESULTATS :

68% des médecins ayant reçu l’algorithme versus 96 % des médecins témoins ont demandé un avis spécialisé (p = 0.02).

CONCLUSION :

L’utilisation en cabinet d’un algorithme permettant d’identifier les MGUS de bon pronostic pourrait réduire les recours injustifiés à un avis spécialisé. Etant donné la prévalence élevée des MGUS, leur prise en charge diagnostique et leur suivi par les médecins généralistes doivent être encouragés.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0