CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > Place accordée à la formation médicale continue par les médecins (...)

Place accordée à la formation médicale continue par les médecins généralistes : état des lieux en Seine-et-Marne.

Thèse de David TAN présentée et soutenue publiquement le 10 avril 2014.

mercredi 23 avril 2014

Les médecins ont le devoir déontologique de se former et d’évaluer leurs pratiques. La formation médicale reste une des seules fonctions qui ne puisse être déléguée à autrui. Par ailleurs, la charge de travail des médecins généralistes en Seine et Marne a augmenté. Avec une charge de travail en hausse, ces médecins accordent-ils le même temps à leur formation qu’il y a 10 ans ?

Méthodes :

850 questionnaires ont été adressés par voie postale aux médecins généralistes de Seine et Marne tirés de façon aléatoire, en intégrant une enveloppe réponse pré timbrée, sans relance. Les réponses ont été saisies sous Microsoft Excel et les données analysées avec les fonctionnalités statistiques d’Excel.

Résultats :

341 questionnaires exploitables nous ont été retournés, soit un taux de réponse de 40,7%. Durant les 10 dernières années, 73,3% des médecins ont déclaré avoir augmenté leur activité professionnelle, 38,5% des médecins ont déclaré avoir diminué le temps accordé à leur formation. Les principales raisons évoquées lorsque le temps de formation a augmenté sont la motivation personnelle et la modification du mode de formation et à l’inverse lorsque le temps de formation a diminué, les raisons évoquées sont l’augmentation de la charge de travail et la priorité à la vie privée.

Discussion :

Le surcroît d’activité observé dans cette étude menée en Seine et Marne ne contribue pas à favoriser le temps accordé par les médecins à leur formation continue. A moins d’une motivation personnelle très forte, les barrières à la formation sont de plus en plus en nombreuses. Les retours des médecins ont permis d’envisager un certain nombre de solutions pour pallier la baisse de la formation. Elles concernent principalement le recours aux nouveaux modes de formation à distance moins chronophages, la rémunération de la formation, la meilleure adéquation des contenus aux attentes ou encore le support d’autres professionnels de santé dans le parcours du patient.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0