CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > Évaluation des connaissances que les patients ont de leurs traitements.

Évaluation des connaissances que les patients ont de leurs traitements.

Thèse de Jessica FRANCHITTI, présentée et soutenue publiquement le 4 décembre 2014

jeudi 11 décembre 2014

La connaissance qu’ont les patients de leur(s) traitement(s) est une clé de leur prise en charge optimale, en particulier en urgence. Les patients eux-mêmes sont les garants de l’accessibilité de cette information.

Objectif

L’objectif principal était d’évaluer la connaissance, par les patients, de leurs traitements et en identifier les déterminants.

Matériel et méthodes

Il s’agit d’une étude prospective, multicentrique (cabinet de médecine générale, urgence libérale et SAMU), par questionnaire, après accord du CPP. Ont été inclus les patients âgés de 18 ans et plus, interrogeables et dont l’ordonnance était disponible. L’investigateur était en aveugle de l’ordonnance, les réponses spontanées étaient recueillies : nom commercial, dénomination commerciale internationale ou indication du médicament. Les patients ont aussi été interrogés sur leur connaissance des médicaments génériques. Le critère de jugement principal était la concordance entre le nom ou l’indication donnés par le patient et l’ordonnance. Les déterminants de la connaissance ont été recherchés par analyse multivariée.

Résultats.

272 patients inclus, d’âge médian 67 (57-79) ans. Médianes de médicaments sur l’ordonnance : 4 (6-2) et de médicaments connus : 3 (1-4) (p<0,05). Connaissance des médicaments indépendamment associée (analyse multivariée) au nombre de médicaments sur l’ordonnance (OR :1,47 ; 1,29-1,67 ; p<0,0001) et au niveau de diplôme (OR :2,24 ; 1,02-4,93, p=0,04). 247 (94%) disaient connaître les génériques.

Conclusion

Les patients avaient une mauvaise connaissance de leur ordonnance. Cela peut altérer leur prise en charge en méconnaissant un risque ou interrompant un traitement crucial.

ABSTRACT

Context

Patients’ knowledge of their treatment(s) is a key to their optimal management, especially in an emergency. The patients themselves are the guarantors of the accessibility of this information.

Objective

The main objective was to assess the knowledge of patients with their medications and to identify the determinants of this knowledge.

Materials and methods

Prospective, multicenter study (general practice, liberal emergency, SAMU), by questionnaire, after CPP agreement. Included were patients aged 18 years and older, searchable and whose prescription was available. The investigator was blinded to the prescription, spontaneous response collected : trade name, international trademark or indication of drug. Patients are also asked about their knowledge of generic drugs. The primary outcome is the correlation between the name or indication given by the patient and the prescription. Determinants of knowledge were investigated by multivariate analysis.

Results

Included 272 patients, median age of 67 (57-79) years. Medians drugs on prescription : 4 (6-2) and known 3 (1-4) (p<0.05). Knowledge of drugs was independently associated (multivariate analysis) to the number of drugs on prescription (OR : 1,47 ; 1,29-1,67 ; p<0,0001), and diploma (OR : 2,24 ; 1,02-4,93 ; p=0.04). 247 (94%) said they knew generics.

Conclusion

Patients have a poor knowledge of their prescrption. This may affect their care at risk by ignoring or interrupting a crucial treatment.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0