CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > La pratique de la sédation profonde et continue jusqu´au décès à domicile (...)

La pratique de la sédation profonde et continue jusqu´au décès à domicile par les médecins généralistes en France.

Thèse de Jacques URBAIN présentée et soutenue publiquement le 7 juin 2017.

mardi 25 juillet 2017

La loi du 2 février 2016 créant de nouveaux droits en faveur des malades et des personnes en fin de vie, prévoit la pratique d’une sédation profonde et continue jusqu’au décès. Cette sédation pourra être pratiquée par le médecin généraliste au domicile du patient en situation de fin de vie et en présence de symptômes réfractaires à tout traitement.

Objectif

Analyser la situation actuelle en France de la pratique de la sédation profonde et continue jusqu’au décès à domicile par les médecins généralistes.

Méthode

Une étude descriptive interrogeant les médecins généralistes en France par questionnaire informatisé.

Résultats

Il persiste de nombreuses questions concernant la mise en pratique d’une sédation profonde et continue jusqu’au décès à domicile : au niveau de la prise de décision, des connaissances, du savoir-faire, de l’organisation, des indications et des risques de dérives. Seulement la moitié des médecins généralistes envisagent, si la situation l’exige, de la pratiquer au domicile du patient.

Conclusion

La sédation profonde et continue jusqu’au décès peut apporter des réponses à des situations complexes de fin de vie à domicile. Pour en faciliter la pratique à domicile il paraît nécessaire de formaliser des recommandations spécifiques à la sédation profonde et continue jusqu’au décès à domicile, de proposer une formation complémentaire pour les professionnels de santé, de mettre en place une campagne d’information et un dispositif facilitant les concertations collégiales.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0