CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > Discours de la science et discours profane chez les médecins généralistes. (...)

Discours de la science et discours profane chez les médecins généralistes. Faire avec les croyances de santé à propos du diabète de type 2.

Thèse de Rachel ZEMMOUR présentée et soutenue publiquement le 08 juin 2017.

mercredi 24 janvier 2018

Afin d’étudier les différents niveaux de discours —scientifique et profane— des médecins généralistes à propos du diabète de type 2, nous avons mené une étude qualitative prospective.

Nous avons réalisé des entretiens semi-directifs auprès de dix-huit médecins généralistes libéraux installés en Ile-de-France. À partir de ce corpus, nous avons analysé nos données selon la méthode de la théorisation ancrée et nous proposons un modèle de la communication médecin-patient mettant en jeu ces deux niveaux de discours. Ces derniers s’appuient respectivement sur des connaissances objectives et sur des représentations de santé. Nous avons mis en évidence qu’une grande part du discours des médecins relevait du champ scientifique. Mais, nous avons également étudié l’utilisation du discours profane par les médecins, basé sur leurs croyances et représentations de santé. Leur représentation du diabète est celle d’une maladie grave, complexe et d’une maladie sociale, stigmatisante. Ils perçoivent les patients diabétiques comme inconscients, indisciplinés, et très souvent dans le déni. Nous avons schématisé dans un premier temps les différents niveaux de discours du médecin et du patient. Chacun utilise, dans des proportions variables, un discours basé à la fois sur des connaissances et des croyances. Dans un second temps, notre modèle s’intéresse plus précisément au sous-ensemble commun des discours du médecin et du patient. Cet espace, où la communication est possible, est influencé par différents facteurs : le temps, les connaissances, les représentations, les bénéfices/inconvénients de la relation de soin, les médias, les responsabilités et la société.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0