CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > « Les représentations dans le discours médecin-patient de consultations (...)

« Les représentations dans le discours médecin-patient de consultations filmées de Médecine Générale en matière de prévention et de dépistage : impact sur la relation de soin, la transmission et l’adhésion au message »

Thèse de Leslie NAWROSKI, présentée et soutenue publiquement le 21 juin 2017.

mercredi 25 avril 2018

La santé publique est une mission de la Médecine générale. Peu de recherches sur les représentations sociales (croyances, préjugés, stéréotypes, mythes) et individuelles ont été menées au sein même de la consultation.

Objectifs.

Quels déterminants en lien avec les représentations influent sur la relation de soin en faveur de l’alliance ou de la discordance ? Quel est l’impact des représentations sur la communication, la transmission du message et les comportements médecin-malade ?

Méthode.

Il s’agit d’une étude qualitative (observation indirecte) par analyse de 172 vidéos de consultations filmées chez 4 médecins généralistes. Nous en avons extrait les représentations individuelles et sociales dans le discours médecin-malade autour de la prévention primaire et du dépistage au sens OMS de la santé.

Résultats.

Prévention et dépistage sont « infiltrés » au coeur de la relation de soin. Nous avons également constaté que les représentations sont omniprésentes dans les consultations. Il existe un double niveau de langage rationnel (discours de la science) et irrationnel (discours commun, au travers des représentations) des patients et des médecins. Nous avons distingué des représentations de santé « véritables » (rares chez les médecins), celles de santé « apparentes » et des représentations autres, très majoritaires. L’irrationnel concerne autant les malades que les médecins. De nombreux déterminants autour des représentations interviennent en faveur de l’alliance ou de la discordance dans la relation de soin (thème, représentation sociale de posture, contexte, contenant verbal et non-verbal…). Dans la consultation, les représentations interviennent également au cœur de la communication, de la transmission du message et de l’attitude induite du médecin et du malade, en particulier dans l’adhésion comportementale au message de prévention et dépistage, en faveur de l’alliance (si elles sont prises en compte et non assorties de jugement négatif) ou de la discordance.

Discussion.

Les représentations sont partie prenante des soins. Leur impact clinique est majeur. Elles sont, selon les sociologues, par essence inhérentes à l’Homme (fonctions de « savoir », de sens, symbolique, identitaire individuelle et sociétale, de communication, de lien…). Loin de s’exclure, les discours rationnel et irrationnel, coexistants dans la relation médecin-malade sont à la fois nécessaires et complémentaires. La gestion de l’incertitude, de l’irrationnel, par le praticien est omniprésente dans les consultations. Nous ne maîtrisons pas « tout », en tant qu’Homme, face à l’importante part irrationnelle du réel. Les représentations étant complémentaires du « rationnel » de l’EBM (Evidence Based Medicine) dans la consultation, il est important que le praticien en prenne conscience pour optimiser la relation. Nier la dimension irrationnelle du discours médecin-malade en lien avec les besoins de sens et de croyances, serait nier l’Homme. Rejoindre le malade dans ses représentations, même non partagées, permet de l’aborder dans sa dimension globale (Approche centrée sur la personne), en réponse à ses besoins fondamentaux selon A. Maslow (besoins somatiques/physiologiques, besoins de sécurité, d’appartenance, d’estime et de réussite). On aboutit alors à une meilleure efficience, en terme de réussite personnelle du médecin, du patient, de la relation de soin et de la Médecine (transmission du message et adhésion comportementale).

Conclusion.

La prise en compte des représentations est cruciale dans le discours médecin-patient de prévention et dépistage. Cela constitue un éclairage pour notre pratique quotidienne.

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0