CMGE - UPMC
Accueil du site > Thèses de médecine générale > Il faut AGGIR contre la dépendance.

Il faut AGGIR contre la dépendance.

Thèse présentée et soutenue publiquement par Anouck Foison le 28/06/2005.

jeudi 8 juin 2006

Etude rétrospective des 340 premiers patients âgés fragiles, à domicile, du réseau gérontologique de l’Est Parisien (AGEP).

Le vieillissement est inéluctable pour tous, mais cependant inégalitaire.

Le vieillissement est inéluctable pour tous, mais cependant inégalitaire. Des pathologies liées à l’âge se dévoilent au fur et à mesure de l’augmentation de l’espérance de vie. La fragilité est un concept récent, elle concerne environ un quart des personnes âgées. Les facteurs de risque qui composent la fragilité d’une personne âgée sont nombreux et accessibles au dépistage et à l’évaluation grâce aux échelles de l’Evaluation Gérontologique Standardisée (EGS). L’étude bio-statistique que j’ai réalisée au sein du réseau gérontologique de l’Est parisien (AGEP) concernant les trois cent quarante premiers patients âgés fragiles inclus depuis 2000, vivant au domicile, a révélé des résultats surprenants. Les facteurs de risques tels que la malnutrition, les troubles psycho-comportementaux, les chutes, respectivement étudiés à partir des grilles de tests MNA, MMSE et TINETTI sont largement sous-estimés et sous-évalués par les médecins généralistes en ambulatoire. Leur retentissement sur l’autonomie fonctionnelle (grille AGGIR) est pourtant majeur.

Il convient alors de mettre en place plusieurs actions :

- développer les réseaux en s’appuyant sur la transversalité professionnelle,
- développer les autres grilles d’évaluation, notamment celle concernant la maltraitance trop souvent méconnue,
- poursuivre et améliorer la formation médicale en gériatrie, et ce dès le deuxième cycle des études médicales,
- solliciter la Haute Autorité en Santé afin de produire une conférence de consensus autour du patient âgé fragile.

TITRE en anglais :

We must act against dependance. A retrospective study on the first 340 frail elderly patients at home, members of the gerontological network of Eastern Paris (AGEP)

Ageing is inescapable for all but however unequal. Pathologies related to age become more evident as the life expectancy increases. Frailty is a recent concept, it concerns approximately a quarter of the elderly. The many risk factors which constitutes the frailty of the elderly are accessible to tracking and evaluation thanks to the Standardized Gerontological Rating Scales (EGS). The bio-statistics study I carried out within the Gerontological Network (East of Paris) (AGEP) concerning the three hundred and forty frail old patients who had joined the network since 2000 and living at home, revealed surprising results. The risks factors such as malnutrition, the psycho-behavioral disorders, the falls, respectively studied from the grids of tests MNA, MMSE and TINETTI are largely underestimated by the ambulatory General Practitioners. The after effect on their functional autonomy (AGGIR grid) is nevertheless major.

It is advisable to set up several actions :

- to develop networks relying on the whole spectrum of medical professionals,
- to develop the other evaluation grids, in particular the one concerning the ill-treatment of elderly, too often ignored,
- to continue and improve medical training in geriatrics, and include it in the second cycle of the medical studies
- to appeal to the High Health Authority (HAS) in order to organize a conference for a consensus on the frail elderly patient.

La thèse en version pdf (6 Mo)

1 Message

Répondre à cet article

SPIP | squelette | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0